Bouche d’ombre T3, à la vie, à la mort

On retrouve Lou qui sait maintenant que son pouvoir est dangereux. Elle qui voulait au début s’essayer au spiritisme va être servie mais son fiancé est dans le coma. On approche de la conclusion dans ce tome 3 de Bouche d’ombre qui emmène faire un petit tour auprès d’un certain Victor Hugo qui appelle les esprits.  Carole Martinez a écrit cette BD au scénario fantastique qui flirte avec la vie après la mort, berceau des souvenirs et des regrets . Au dessin, il y a Maud Begon dont on avait beaucoup aimé Je n’ai jamais connu la guerre. Le tout est follement séduisant et romantique.

Bouche d'ombreLa vieille Lucienne accepte de ne pas abandonner la petite fille rousse qui joue les fantômes sur l’île de Jersey où Victor Hugo après la mort de sa fille tente de la contacter par spiritisme. Le cœur de Nassim a des faiblesses et Lou retrouve le docteur Pierre. Lui aussi est devenu un fantôme avec lequel elle peut s’entretenir grâce à son pouvoir. Pierre lui raconte comment à sa mort une vieille l’a obligé à aller finir le job. Pierre hypnotise Lou qui découvre la bouche d’ombre, un dolmen passage pour les morts. A Jersey la fillette continue à faire des blagues sous le regard  de la vieille qui découvre qu’elle s’intéresse beaucoup à Hugo. Adèle seconde fille de l’écrivain a des états d’âme. Hugo, lui, ne sait pas résister aux femmes. Et puis la vieille meurt et rejoint la fillette. Nassim sera-t-il sauvé  ?

On est toujours autant sous le charme avec ce final qui amène Lou vers le bonheur. Beaucoup de tendresse, de gentillesse et d’humour avec Lou et ses amis décédés sans oublier le père Hugo en mal de sa Léopoldine sous le regard d’Adèle H. Une vraie fantaisie fantastique cette fresque souriante et cette balade vers la passé pour Léo qui veut sauver Nassim. On aime le happy-end et la poésie du texte et du dessin, leur douceur de vivre à la vie, à la mort.

Bouche d’ombre, T3 Lucienne 1853, Casterman, 17 €

Lucienne 1853
M. Begon ®