L’Histoire d’un monde truqué, une fantaisie signée Jacques Tardi et Benjamin Legrand

Jacques Tardi en a parlé souvent à ligneclaire, entre deux volumes de son Stalag II B. Et puis le bébé est arrivé. L’Histoire d’un monde truqué est le recueil tiré du film d’animation réalisé avec Benjamin Legrand, son ami et scénariste entre autres de Tueurs de cafards. Le duo Tardi-Legrand a concocté une œuvre qui flirte joliment avec uchronie et histoire, avec une héroïne qui a un petit air d’Adèle encore plus délurée dans un royaume où Napoléon V en 1941 se bat contre des iguanes géantes. Le film, dont le titre au cinéma est Avril et le monde truqué, sort le 4 novembre et une exposition sur l’univers de Tardi est programmée aux musée des Arts et Métiers à Paris.

L'Histoire d'un monde truqué Il y a donc de la poésie, de la fantaisie, de l’humour dans ce monde bizarre qui mélange allègrement une fin du XIXe revisitée et des Tours Eiffel jumelles saupoudrées d’années quarante où les savants disparaissent empêchant tout progrès scientifique. Dans le recueil qui rassemble tous les dessins de Tardi pour le film, plus un merveilleux story-board plus proche en fait d’une BD, il y a l’introduction sur le projet signée par Legrand à l’origine du projet qui, ensuite, signe les légendes des illustrations. On est dans une œuvre atypique, enlevée, délirante et pourtant réaliste. Les inventions de Tardi, cuirassé volant, perroquet à échasses, le chat Darwin, sur les idées de Legrand sont un grand moment à la fois loufoque et enchanté.

Des personnages, une ambiance, deux talents, on feuillette avec gourmandise cet encyclopédie d’un Monde truqué, un beau cadeau que nous fait une fois encore Jacques Tardi.

L’Histoire d’un monde truqué, Casterman, 25 €