Riche, pourquoi pas toi ? Faisons un rêve

Qui est riche ? Et donc qui est pauvre ? Qui est très riche ? Peut on apprendre à être riche ? Ou est-on riche obligatoirement de naissance ? Il fallait bien deux sociologues pour en parler et Marion Montaigne pour illustrer leurs propos. Riche, pourquoi pas toi ? va vous montrer que avoir beaucoup d’argent doit apprendre à être vécu.

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, un couple directeur de recherche au CNRS et désormais retraités (enfin presque, la preuve) se sont penchés depuis des lustres sur le riche. Pas l’argent, non, le riche et si possible l’ultra-riche. Leurs noms apparaissent régulièrement dans des palmarès, de Bill Gates à Bolloré, Bettencourt, et autres beaucoup plus discrets et méconnus milliardaires chinois, russes ou indiens. Il y a avant tout la transmission du patrimoine. Cela demande que dans la famille on ne dilapide pas les gros sinon on devient pauvre. On en a vu. Les Pinçon citent des noms.

Il y a les nouveaux riches comme Niel avec Free. Mais ceux qui intéressent en priorité nos ethnologues du pognon ce sont ceux qui pourraient devenir riches. Le joueur de loto, quand il gagne le pactole, rentre dans la catégorie fermée des riches. Sauf qu’il n’a pas été habitué à être riche. Et c’est là que le brillant ouvrage des Pinçon et Montaigne atteint des sommets d’humour. Comment apprendre à être un vrai riche ?

On aurait tort de ne pas prendre au sérieux le travail que représente Riche, pourquoi pas toi ? On ne sait jamais. On joue tous au loto et on imagine ce qu’on ferait bien sûr des millions d’Euros dont on ne verra jamais le premier. Pour une simple raison, c’est avec notre petit argent qu’on paye les autres, les gagnants. Des explorateurs, les Pinçon et Marion Montaigne signe le carnet de route. Le propos n’est pas caricatural, ni ironique. Évasion fiscale, imposition démesurée, honte de l’argent et de l’entrepreneur, pas de tabous, la vraie vie, celle des riches. Et nous alors ? Faisons un rêve comme a écrit Guitry.

Riche, pourquoi pas toi ? Dargaud, 17,95 €

Riche