Lefranc T33, un mystère très aérien

On l’avait annoncé dans la rétrospective Lefranc à l’occasion du centenaire de Jacques Martin. Un nouveau Lefranc pour ses 70 ans était au programme, et en plus, un épisode aéronautique sur fond de grande Histoire, seconde guerre mondiale et aérienne dans le ciel de France. Le Scandale Arès avec Régric au dessin, qui en est à son septième Lefranc, et Roger Seiter au scénario propose une aventure à la fois sympathique, étonnante et bien menée, avec de beaux avions. Et un Lefranc qui est pour le rapprochement franco-allemand. Que demander de plus.

Le Scandale Arès

1940 une colonne de Panzers est détruite par deux curieux avions au profil inconnu, ultra-rapides, par le colonel allemand qui commande les chars. Blessé, il réussit à prendre des photos des appareils et un des deux avions est abattu près de Luxeuil-les-Bains. 1956, Lefranc rencontre Marlène, la fille du colonel tué plus tard en Russie. Elle a retrouvé photos et notes de son père. Avec son rédacteur-en-chef Lefranc décide d’enquêter sur ces avions mystérieux d’un modèle inconnu. Sollicitées les archives militaires bloquent les informations. Lefranc et Marlène partent sur place le journaliste a un des ses confrères et amis. Mais en haut lieu on s’inquiète des conséquences de ce reportage.

Lefranc

L’histoire est finement élaborée. Certes on peut rêver à ces avions invincibles qui auraient pu sauver la France en 40. On revient aussi sur la nationalisation des avionneurs par le Front Populaire, le choix tardif du Dewoitine dont trop peu d’exemplaires ont affronté les Me 109. Des services d’état impliqués, des intérêts en jeu trouble, des personnages qui ont été dans la Résistance, on est dans un bon polar historique que Régric maîtrise en tout point sur le bout des ailes de ce prototype Teissier aux ailes canard. Il y aussi un bon flash-back en 14 avec un Albatros. L’album très réussi touchera un public assez large, des amateurs de Lefranc aux fans d’aviation avec une fin là-aussi pas banale en cette année 1956, qui de Suez à la Hongrie, l’Algérie voit le monde toujours en guerre.

Lefranc, Tome 33, Le Scandale Arès, Casterman, 11,95 €

4.2/5 - (10 votes)