La Planète des riches T2, les édifiants Delatune

Ils sont sur leur engin spatial à la taille de leur pouvoir financier. Ce sont les riches, les pleins aux as, les happy-few dont les milliards ne cessent d’augmenter. Ils en ont eu ras le bol de cohabiter avec les pauvres, les petits salaires, ceux qu’ils licencient pour gagner encore plus d’argent. Direction La Planète des riches tome 2 dont Mo/CDM décrit les joies et les malheurs, et oui, car l’argent, même quand on en a au point de ne plus pouvoir compter, fait-il vraiment le bonheur ? C’est toute l’histoire édifiante des Delatune, couple modèle qui habite sur la Planète des riches, oasis de paix et de pognon réunis, qui ont fait leur armes dans les pages de Fluide Glacial.

La Planète des riches En fait la Planète s’appelle Le Club Diamant, une station spatiale démesurée dédiée au luxe, calme, volupté et fric. Surprise de Monsieur Delatune qui découvre au pied de son lit un monolithe, une espèce de bloc tout lisse comme dans 2001 l’Odyssée de l’espace. De quoi avoir des états d’âme comme aussi dans le film et Monsieur Delatune se met à faite son auto-critique, se découvre des pensées coupables et des actes pas reluisants dans sa vie passée. Mais est-ce bien un monolithe ? Pas sûr. Il y a aussi des météorites dans l’espace et la gentille planète risque d’en prendre une salve en pleine poire. Faut évacuer avec le minimum vital. C’est quoi le minimum ? La collection de Ferrari, les Picasso, les lingots d’or, difficile de choisir pour les Delatune mais ils vont réussir. Et tant pis si les météorites passent à côté. C’est comme Madame Delatune qui ne cesse d’acheter des chaussures et finit pas se retrouver ensevelie par les boites dan son dressing digne d’une cathédrale. Il en a des vapeurs papa Delatune car ce n’est qu’un cauchemar.

Des gags il y en de toutes les couleurs. On a adoré les syndicats qui partent à l’assaut des riches, des syndicalistes sorte de reptiles E.T. rois de l’apéro et de l’arrêt de travail. Des redoutables qui vont affronter le redoutable Meritocrator, bon géant défenseur des riches. Mo/CDM aussi bien par son dessin que par ses idées a donné vie à une panoplie de personnages gargantuesques les super riches, des caricatures qui ne sont pas loin pourtant de la réalité. Il n’y a pas de justice sur La Planètes des riches qui manque même de venir s’écraser sur Terre. Si vous avez environ 140 milliards de dollars, alors vous pouvez prétendre à un bel appartement sur La Planète des riches. Sinon lisez la BD, drôle, pertinente, et à l’humour très riche bien sûr.

La Planète des riches, Tome 2, La Bourse et la vie, Fluide Glacial, 10,90 €

La Bourse et la vie