Miles Hyman drawings, un américain à Paris

Un Américain à Paris, Miles Hyman ne renie pas ses origines mais a fait de la France sa seconde patrie. Dans le très bel et complet ouvrage qui lui est consacré et dans lequel il se livre, Miles Hyman est mis en lumière par d’autres auteurs, éditeurs, journalistes. Il y a bien sûr une iconographie d’une grande richesse qui rassemble des dessins parus sous toute forme de support. On retiendra ses adaptations en BD de Jim Thomson et du Dahlia Noir d’après Ellroy avec Matz chez Casterman.

Miles Hyman drawings Un auteur réaliste, Miles Hyman, c’est certain mais qui comme dit dans ce recueil, pour dire ce que la photo ne montre pas. Un trait qui met en évidence aussi bien un décor architectural que la rudesse ou finesse d’un visage, Hyman séduit en souplesse, avec élégance. « Le lecteur doit pouvoir s’approprier l’image et l’interpréter à sa façon » ajoute Hyman. Oui mais Hyman donne sa propre vision à laquelle on adhère, subjugué par sa force intuitive.

En feuilletant les pages de Myles Hyman, on s’arrête sur les mots servis par une excellente mise en page autant que sur les dessins ou photos, extraits de planches, gros plans. On aura une préférence pour la partie Presse, le dessin sur l’attentat des Twins et ceux pour les enfants. Et les femmes de Hyman. Un petit regret, la force de la trame sur certains documents qui les « bouchent » un peu. Sinon un ouvrage à déguster, à découvrir, un voyage à Paris, Los Angeles, sur les pas d’un virtuose sensible et chaleureux. Un superbe cadeau à faire pour Noël.

Miles Hyman drawings, Glénat, 39,90 €