Kebek, diamant noir avec Gauckler

Une nouvelle série que l’on doit à Philippe Gauckler dont on apprécie particulièrement le travail (Koralovski) et que l’on retrouve avec plaisir. Dans Kebek, Gauckler mélange science-fiction, géo-politique et fantastique. Le tout sur trame de thriller pour une publication en deux tomes. De l’action, un mystère venu du fond des âges, un héros qui va avoir des faiblesses sentimentales, Gauckler a bien en main son sujet dont il avait parlé à ligneclaire lors d’une rencontre bruxelloise. Dessin sûr et réaliste, efficace avec un trait très personnel séduisant.

Kebek

Au Québec, dans une mine de diamants dans les monts Otis, on a fait une curieuse découverte. Roy Koks s’en souvient, lui le responsable de la prospection et de la géologie. Mais tout a mal tourné et il se souvient dans le convoi qui veut le mettre à l’abri. Une colline s’était effondrée et dans une énorme faille on a trouvé une sphère noire, énorme. Impossible de ne pas en parler et surtout de ne pas tenter de savoir ce qu’elle contient. La sphère est en diamant noir, rarissime mais d’où vient-elle ? La géologue Natane est originaire d’une tribu indienne locale. Elle découvre qu’il y a une autre sphère à l’intérieur. Périmètre bouclé, communication ambiguë, Koks et Natane étudient comment pénétrer dans la sphère. Mais reste à savoir ce qu’il y a entre les deux couches. D’autant que de curieuses peintures rupestres ont été trouvées non loin de là.

Phlippe Gauckler
Philippe Gauckler. JLT ®

On garde tout le suspense de ce Kebek. Gauckler fait monter la pression dans tous les sens du terme. Il y a du classique dans son récit bien sûr mais le personnage de Koks rebat les cartes, on le verra. Des communautés s’affrontent, des politiques aussi, à qui est le diamant et son contenu ? Tension à son plus haut et un univers captivant. A suivre. Un très bon cahier de croquis conclu l’album.

Kebek, Tome 1, L’Éternité, Maghen, 19,50 €

L’Éternité

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*