Valhalla Hôtel T2, Pat Perna et Fabien Bedouel sonnent la charge

Pat Perna nous avait prévenu dans son interview. On l’a dit pour le tome 1. Valhalla Hôtel, une histoire à la base de Fabien Bedouel qu’ils ont co-scénarisée, est un joyeux thriller qui marque des points, à la fois avec sa dose de fantastique mais à l’action menée tambour battant. Où est donc passé un gamin champion de tennis de table qui a dormi au Valhalla Hôtel. Inquiet l’entraineur mais rien n’est clair dans ce coin perdu où il y a du bizarre planqué partout. Pat Perna et Fabien Bedouel se sont éclatés dans ce Valhalla Hôtel et nous aussi. Le tome 2 est à la hauteur.

Eat the gun

C’est un endroit des plus reposant le Valhalla Hôtel. Il n’y a pas un chat et les rares clients disparaissent. En prime le cochon est roi, mais un cochon comme qui dirait humanisé. Il y a aussi Mutter, une allemande joufflue à tresses et au sale caractère. Une redoutable. A Flatsone on prie et sur l’autoroute le shériff a du boulot car il semblerait qu’on ait voulu commencer une guerre mondiale au gros calibre. El Loco, ancien du Vietnam taciturne ne fait pas la dentelle si on le provoque et l’entraineur qui a perdu son poulain est dans le coup. Betty, l’adjointe du shériff, a peur que tout recommence. Seize gamins disparus ça commence à faire désordre pour les touristes.

Valhalla Hôtel

Une belle palette de dangers public qui vont faire dans le grandiose, avec charge de cavalerie aéroportée façon Apocalypse Now. On a ses classiques. Les pistes que Pat Perna met en place sont des petits bijoux d’humour à froid, « tarantinesques » mais avec un bon fond de charcuterie de qualité. Et comme Fabien Bedouel voulait de l’action, des poursuites, des flingues, il n’y est pas allé avec le dos de la cuiller.  Il est servi et assure. Un découpage très aéré, bien cadré, cinématographique dans les plans, plus ramassé quand ça flingue, nerveux et au trait toujours aussi puissant. Quand on vous disait que Bedouel c’est un grand, on en a encore une fois de plus la preuve dans ce tome 2. Quant à Perna ça phosphore sec et dans le bon sens. Une réussite et à suivre de près.

Valhalla Hôtel, Tome 2, Eat the gun, Comix Buro Glénat, 14,95 €