Cristal 417, la Crim à livre ouvert

Une histoire de flic, d’une jeune femme, Cristal 417 son nom de code radio, parachutée en stage à la Crim à Paris, le rêve au Quai des Orfèvres. Mais que va-t-elle découvrir, vivre dans ce saint des saints ? Une super balade documentée, un polar aussi, une fiction, une aventure romanesque signée par Mark Eacersall et Henri Scala (lui même policier) auxquels on doit l’excellent GoSt 111 et Tananarive au scénario avec au dessin Boris Golzio (La soucoupe et le prisonnier). Une flic qui au quotidien côtoie la vie de la Crim sans tomber dans le délire de certaines séries et va réaliser qu’elle vit sa vraie passion pour un métier difficile mais exaltant.

Cristal 417

Pauline cherche un appartement à Paris. Elle est attendue en stage au Quai des Orfèvres à la Brigade Criminelle. Contact avec Michel son chef de groupe et son équipe. Il la charge de regarder des affaires un peu oubliées. Un meurtre de femme, un tronc, un autre corps découvert. Pauline part sur le terrain pour une enquête de voisinage. Pauline sait se faire accepter par une témoin qui lui donne un indice. Mais elle retourne à ses dossiers perdus. Fête entre copains et rapport sur ce qu’elle a trouvé au sujet des meurtres de femmes non élucidés. Elle propose d’aller plus loin et finit par convaincre son patron. Elles trouvent deux victimes supplémentaires avec des détails qui coïncident. Petit à petit elle reconstitue le puzzle qui remonte vers un proxénète albanais.

Sans emphase ni hyper-action peu crédible, ce Cristal 417 est sans bavures, prenant. On est sur le terrain, sur ce qui fait les hauts et les bas de la vie d’un policier. Des détails plus à la Simenon qu’à la sauce polar grand écran qui déménage. On y croit à chaque instant. Pauline a ses doutes, travaille comme une fourmi et ses intuitions qui font les bons flic souvent sont les bonnes. La narration est très bien cadrée appuyée par un dessin au trait clair, aux excellentes ambiances comme la scène de crime au sac Kiabi. Méticuleux le boulot pour que rien n’échappe, cet album est une belle plongée en eau profonde dans un univers passionnant. Très bel album.

Cristal 417, Glénat, 19,50 €

4.4/5 - (5 votes)