Robert Sax T4, mystère à la congolaise

Robert Sax, désinvolte et séduisant détective amateur, sur une ligne claire parfaite de Louis Alloing, s’offre une aventure congolaise. Non, ce n’est pas Sax au Congo mais on se souvient que ce pays a été une colonie belge jusqu’à la fin des années cinquante. Avec une indépendance très mouvementée (lire Katanga de Nury et Vallée). Dans ce tome 4, Congo belge, le mécano du garage de Sax se fait confier une drôle de mission par son demi-frère, ex-directeur d’une mine de minerais précieux. Au scénario Rodolphe pour une histoire qui mélange action, politique et souvenirs historiques avec la présence de Lumumba, leader indépendantiste congolais qui finira assassiné par son rival, Tshombé.

Robert SaxDes années plus tôt, Monsieur Albert se moque bien qu’une douzaine de ses employés congolais soient bloqués dans une galerie de sa mine. Ils vont tous mourir. A Bruxelles, à la fin des années cinquante, le mécanicien de Sax lui montre une clé que son demi-frère, Albert, qu’il n’a pas vu depuis longtemps lui a envoyé pour récupérer une mallette dans une banque. Sax l’accompagne et se rend compte que Raoul est surveillé par des Africains. Il décide avec sa secrétaire, la belle et finaude Peg, d’aller avec lui porter la mallette à son frère qui habite un grand château. Mais le trio est toujours suivi par les hommes repérés à la banque. Sax et Raoul décident de regarder ce qu’il y a dans la mallette.

On se doute assez vite du contenu même sans le voir, du pourquoi et du comment de cette affaire congolaise assez classique. Ce qui, par contre, dénote ce sont les aller-retours entre Congo belge et Belgique bien faits, très documentés, où Sax tente de résoudre l’énigme avec un côté un peu touriste désabusé. Le Monsieur Albert, qui en rappelle un autre, est un type pas net, on s’en doutait un peu. La cave de son château fait penser à celle d’un autre édifice qui appartenait aux frères Loiseau. Mais cela n’est peut-être qu’une impression. De l’humour, un ton sympa sans prétention et le dessin, bien sûr, très riche et maîtrisé.

Robert Sax, Tome 4, Congo belge, Delcourt, 14,50 €

Congo belge

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*