Cagliostro, enquête à la cour de Marie-Antoinette

Avec Casanova ou le comte de Saint Germain, Cagliostro a toujours inspiré la littérature et cela depuis le XVIIIe siècle. Il est donc de retour mais en BD chez Delcourt. Cagliostro, le magicien médium, enquête à la cour de France.

Cagliostro En 1783 une lettre signée par Marie-Antoinette a disparu. Celle qui la possédait a été égorgée. Cagliostro qui rêve d’être présentée à la reine commet une faute en faisant dévoiler par une marquise sous hypnose les travers du cardinal de Rohan. Il ne lui reste plus qu’à rendre service à son Éminence qui veut savoir ce que contient la lettre fatale. Mais ouvrir la lettre peut se révéler très dangereux d’autant qu’il y a eu meurtre.

Cagliostro se retrouve au centre d’une affaire où police royale, la cour et le cardinal le manipule. Comme il a de la ressource il va s’en sortir de justesse et remonter la piste et même jusqu’à la mémoire des morts.

Ce tome 1 est une entrée en matière pour la série. Cagliostro dompte ses pouvoirs sous la houlette d’un mystérieux homme masqué. Au scénario Delalande et Prolongeau ont écrit une histoire très feuilletonnesque assez bavarde mais qui se tient à condition de plonger dans les dialogues. Le dessin de Lapo est réaliste et académique, un peu figé par moment mais bien équilibré.

Cagliostro, Tome 1, Pacte avec le diable, Delcourt, 14,30 €