Roméo et Juliette, Mattotti discret témoin d’une passion immortelle

On avait rencontré Lorenzo Mattotti à la sortie de Guirlanda qui marquait son retour à la BD. Aujourd’hui, Mattotti publie un carnet de dessins sur l’un des drames le plus romantique et tragique qui existe, Roméo et Juliette, mais sur l’unique nuit que les deux jeunes gens allaient passer ensemble. Un carnet dans lequel toute la sincérité, la spontanéité de l’auteur de Vietnam, Works, Carnaval ou Caboto se révèle à nouveau mais sous un trait plus marqué et très enlevé pour mieux valider combien l’amour est le seul moteur de cette passion sans issue. Des dessins au crayon, des regards fiévreux, une ambiance que l’on pense éclairée par la lune, Roméo et Juliette se livrent corps et âme sous l’œil du spectateur privilégié qu’est Mattotti et que nous devenons avec lui.

Roméo et Juliette

54 dessins à la mine de plomb dans un format à l’italienne, Roméo et Juliette se rejoignent sur un balcon passé à la postérité. Ce seront ensuite baisers, effleurements, empressement des corps, la nuit leur sert de décor, témoin anonyme de leurs élans émouvants et tendres. Il n’y a rien à enlever du dessin de Mattotti. Sans la moindre sophistication. Chaque trait a son importance et sublime ces instants magiques d’une passion dévorante et immortelle.

Roméo et Juliette

Mattotti dit « qu’il ne voulait pas raconter la tragédie de Roméo et Juliette, mais improviser et attraper les mouvements, les blagues et les expressions qui me venaient à l’esprit en pensant à ceux jeunes gens qui tombent amoureux ». Lorenzo Mattotti croque l’amour en direct, avec tendresse et douceur, délicatesse et sensualité. Un ouvrage d’une totale beauté discrète et bouleversante.

Roméo et Juliette par Mattotti, Les Éditions Martin de Halleux, 19 €

Roméo et Juliette

4.2/5 - (5 votes)