Perpendiculaire au soleil, la mort au bout du couloir

Un conseil, surtout ne pas renoncer à ouvrir déjà pour un premier contact Perpendiculaire au soleil de Valentine Cuny-Le Callet. 436 pages certes, bon poids évidemment pour ce pavé. Une fois faite, la tentative devient addiction, on plonge dans ces pages à la fois coup de poing et vérité. Car l’autrice dans sa correspondance volontaire avec Renaldo McGirth condamné à mort aux USA a crée une œuvre d’une rare émotion mais aussi d’une inventivité bouillonnante à ne pas manquer. On parlera aussi de témoignage, de rencontres, de destins. Un trait d’estampes, sculpté mais moderne qui prend aux tripes et progresse avec le temps, avec l’évolution d’une relation hors du commun à ne pas laisser passer.

Perpendiculaire au soleil

Tout va commencer par la lecture de Ligne Verte (adapté avec Tom Hanks), par la photo d’une exécution capitale aux USA. Ce sera ensuite la demande d’adhésion à l’ACAT, un programme de correspondance avec un condamné à mort. Acceptée et réception d’un nom, d’une adresse, celle de Renaldo McGirth détenu en Floride. C’est irréel pour la jeune femme qui se présente simplement, dit sa lutte contre la peine de mort. Des mots comme des mains qui s’agrippent. Première réponse, des dessins, un raccourci d’une vie dure depuis trente ans, condamné à 20. Il veut dire la vérité sur sa condamnation, la cause, une agression à trois à domicile qui tourne mal, un meurtre chez les parents de Sheila dont ils sont les dealers. Minable, et désigné comme le tireur Renaldo. Condamné à mort en 2008. Correspondance en 2016 depuis les 5m2 d’une cellule.

On suit la progression des sentiments, des confidences qui s’étoffent. Un bilan des conditions d’incarcération, de l’épée de Damoclès de la peine de mort qui peut tomber à tout moment. Des recours constitutionnels. Valentine ira aux USA le voir, dépassera le stade du rendu pour aller plus loin dans leurs vies qui se croisent. Noir et blanc, pointes de couleur quand c’est Renaldo qui dessine, on reste pris par l’intensité du propos qui sur un plan graphique entre autres est d’une force évidente. Ne pas avoir de part-pris, plonger, découvrir, ressentir, un rayon de soleil malgré tout dans un monde et un univers très sombre.

Perpendiculaire au soleil, Delcourt Encrages, 34,95 €

4.6/5 - (16 votes)