Junk Food, alcooliques de la bouffe

Il y a de temps en temps, en BD, des bouquins qui interpellent, déballent des vérités que l’on a ignoré plus ou moins volontairement, ne se sentant pas concerné. Junk Food d’Émilie Gleason et et Arthur Croque fait partie de la catégorie. Surpoids, obésité, boulimie, anorexie, pourquoi et comment ? Ce n’est pas un hasard si le phénomène que l’on pouvait rencontrer relativement isolé aux USA il y a plus de quarante ans a envahi l’Europe, voire une partie de l’Asie. Malbouffe, sucre, on parle désormais d’addiction et donc de vérité médicale encore que ce ne soit pas complètement admis. On est tous touchés plus ou moins directement. Que jeu joue aussi l’industrie agro-alimentaire ? Émilie Gleason avait obtenu en 2019 à Angoulême le prix Révélation pour Ted, drôle de coco sur son frère atteint d’autisme. Elle signe un album intelligent, clair et sans concession, nécessaire qui oblige à ouvrir les yeux.

Les dessous d'une addiction

Zazou écoute un documentaire sur le junk food. Des rats sont confrontés à plusieurs types de nourriture. La seul qu’ils ne peuvent gérer c’est le cheese-cake, mélange de gras et de sucre. Addiction totale et prise de poids spectaculaire. Zazou a 24 ans et est anorexique. Un questionnaire va lui montrer qu’elle souffre d’addiction alimentaire. Alors faiblesse ou maladie ? Elle rencontre Bambi qui l’emmène à une réunion sur le Food addicts et surtout lui raconter son propre parcours de mangeuse compulsive. Elle fait partie des alcooliques de la bouffe. Obésité ou pas les cas sont multiples et passent par la tête, pas toujours que dans le gras des fesses. Plus de farine et de sucre, c’est le secret mais plus facile à dire qu’à faire. Winnie a connu tous les stades, amphétamines, cocaïne, sports addict, obésité. Elle témoigne.

On ne sort pas intact d’une BD comme Junk Food très documentée et basée sur des expériences authentiques. Aucun détail n’est épargné et il faut savoir se confier, communiquer quand on est touché. Le plus dur avec ensuite la prise de conscience de l’entourage, sa compréhension. Le sevrage est terrible, les rechutes inévitables mais c’est une question de survie pour une population touchée de plus en plus. Junk Food pose le problème, donne des références sans ni juger ou faire de la morale. La vérité un point c’est tout mais terrifiante sur nos drogues au quotidien.

Junk Food, Les dessous d’une addiction, Casterman, 21 €

4/5 - (4 votes)