Poison City reçoit le Prix Asie d’ACBD 2015

Dans le cadre du festival Japan Expo, l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) a décerné le Prix Asie de la Critique ACBD 2015 à Poison City de Tetsuya Tsutsui publié aux éditions Ki-oon. Ce prix distingue une bande dessinée asiatique parue en français entre juillet 2014 et juin 2015. C’est Jérôme Briot de l’ACBD qui en est le maître d’œuvre et qui a signé le communiqué que publie Ligne Claire.

Poison city

Voici un résume de ce manga : à quelques mois des jeux olympiques de 2020, le Japon connaît une vague d’ordre moral : des « comités d’assainissement » entendent faire place nette avant que Tokyo soit exposée aux regards du monde. Sans prêter attention à ce contexte, un mangaka propose à son éditeur enthousiaste un récit d’horreur, traité dans un mode réaliste. Dès la parution du premier chapitre, l’œuvre est frappée de censure par un comité d’éthique. À l’en croire, ce manga risquerait d’exercer une mauvaise influence sur la jeunesse. Que faire : résister, s’adapter, abandonner ?

La censure, Tetsuya Tsutsui en parle en connaisseur. En 2009 son récit Manhole faisait l’objet d’une interdiction locale dans la région de Nagasaki, mais l’auteur ne le découvre qu’en 2013. Une rapide enquête le convainc que ce manga a été jugé et mis à l’index de façon expéditive. Au lieu de crier au scandale, Tsutsui tire de ces événements la matière de Poison City, un manga qui donne à réfléchir sur la liberté d’expression et ses limites éventuelles, sur la responsabilité de l’auteur face au public, sur les dommages irréversibles que peut causer un excès de censure sur la créativité d’un pays.

Sélection Asie ACBD
Les mangas sélectionnés.

Les quatre autres titres en compétition pour le Prix Asie de la Critique ACBD 2015 étaient :

  • Le Disciple de Doraku d’Akira Oze, Isan manga
  • Innocent de Shin’ichi Sakamoto, Delcourt
  • Inspecteur Kurokôchi, de Kôji Kôno et Takashi Nagasaki, Komikku
  • Sunny de Taiyou Matsumoto, Kana

L’ACBD conseille bien sûr les cinq mangas qui témoignent de la qualité et de la diversité de la bande dessinée asiatique.

Poison City, T1, Editions Ki-oon, 7,90€