Capricorne, le tome 1 d’une intégrale essentielle

Un monde, des mondes à nuls autres pareils. Avec Capricorne, Andreas avait construit un univers qui mélangeait réalité, fiction, fantastique, ésotérisme, le tout sous la houlette d’un héros finement musclé mais avant tout intello. Capricorne a eu aussi bien ses fans indéboulonnables que ses détracteurs qui n’avaient pu, ou su, intégrer un récit parfois déstabilisant. Il y aura quatre intégrales de Capricorne. Il faut, évidemment, ne pas manquer la première dont l’introduction est signée par Antoine Maurel. Il remet à plat l’histoire de la série, cerne à merveille le profil de l’auteur Andreas et des personnages formés par le trio de la femme pilote Ash Grey, le bibliothécaire Astor et bien sûr Capricorne, né sous ce signe, astrologue qui ne croit pas à l’astrologie. En se replongeant dans les premiers albums, on est de nouveau sous le charme, celui avant tout du dessin d’Andreas, sublime, expressif, bourré d’émotion.

CapricorneUn objet mystérieux et Capricorne qui débarque à New-York accueilli par les trois Moira, un mythe. Il cherche un plan de la ville et rentre chez un libraire, Holbrook Byle assisté d’Astor. Soudais un Zeppelin s’écrase dans le park. Capricorne et Astor s’élancent mais il n’y a personne à bord. La librairies en flammes et Byle abominablement brûlé. Capricorne a compris qu’un danger mortel rode dans la ville. Des équipes armées font le mage sur les lieux de l’accident. Des gangsters en limousine qui auraient enlevé Astor sont aux ordres du mystérieux chef Cole très intéressé par les événements. Cole a embauché dans son building Astor comme bibliothécaire. Cole révèle à Capricorne qu’une organisation secrète gouvernementale, le Dispositif, est sur la même piste que lui pour retrouver l’objet mystérieux et dangereux. Le Dispositif le retrouve, une boule en fusion. Capricorne, dans les égouts, tombe sur la pilote du dirigeable qui appartenait à Cole, Ash Grey, qui lui avoue que la boule vient du fond des océans,

Andreas
Andreas. Photo dossier-andreas.net ®

Un ambiance années trente ou quarante, un trio qui va enquêter sur des affaires curieuses dans un univers architectural qui joue un rôle important, Capricorne prend ses bases dans cette intégrale 1. Une autre époque avec des histoires complexes qui laissent aussi sa part à l’imagination du lecteur. Il y a de l’humour, un peu, dans les pérégrinations du trio. Andreas passera trente ans avec son héros qui dans les premiers tome arrive à New-York, rencontre ses futurs comparses, hérite de son building et devient astrologue. L’Objet, Électricité, Deliah, Le Cube numérique, Le Secret qui s’ouvre avec en bonus le numéro 6 des Étranges aventures de Capricorne par M. Ery forment le sommaire de cette intégrale en noir et blanc qui rend au trait toute sa force à ne pas manquer, chef d’œuvre aussi bien graphique qu’éditorial.

Capricorne, Intégrale, Tome 1, Le Lombard, 29 €

Capricorne