Letter 44, des menaces extra-terrestres

Une mission spatiale à la découverte d’une construction inconnue du côté de Mars, un président des États-Unis nouvel élu qui découvre qu’il va peut-être faire la guerre à des E.T., des spationautes un brin déjanté, Letter 44 est un comics qui tient en haleine et sait ménager le suspense.

Letter 44Quand il lit la lettre que lui a laissée son prédécesseur, le président Stephen Blades découvre que, depuis des années et dans le secret, les Etats Unis savent que des Aliens on bâti une base près de Mars. Ils ont envoyé une équipe dans cette direction pour essayer de savoir leurs intentions. Pas content le président qui va faire sa priorité de cette lettre 44 pendant que les spationautes rencontrent des difficultés dans leur vaisseau. Mais sur Terre au sein du gouvernement, chacun ne joue pas le même jeu.

L’idée est séduisante de cette théorie du secret et de la volonté d’un président mis en échec pas des lobbies politiques. Qui va gagner ? Et surtout que va trouver l’équipe de spationautes ? Il y a en plus pas mal de rebondissements inattendus. Charles Soule est scénariste en chef de la série et Alberto J. Alburquerque le dessinateur musclé de Letter 44. On est pris au piège de ce mélange des genres, politique fiction et conflit à la Maison Blanche associé à un thriller futuriste réaliste. A voir pour la suite et vite.

Letter 44, Tome 1, Vitesse de libération, Glénat Comics, 16,95 €

Vitesse de libération