Thorgal la jeunesse T8, sans surprise

Aaricia prisonnière sauvée du naufrage, Thorgal à sa suite pour la récupérer mais capturé, les deux tourtereaux ont des soucis dans cette série qui retrace la jeunesse de l’enfant des étoiles. Yann et Roman Surzhenko sont toujours au commandes de cette saga parallèle qui se laisse lire à condition d’être très attentif à tous les détails des péripéties diverses affrontées par Thorgal et sa future épouse qui ont tendance à se mélanger, voire à traîner en longueur. Aaricia raconte de belles histoires sans savoir que le beau brun n’est pas loin d’elle, mais une trahison se prépare à la cour de Harald à la dent bleue. L’album devait sortir le 13 mars.

Des émissaires du calife de Bagh Dad tentent de négocier un comptoir avec Harald à la dent bleue. Mais il fait une colère le tyran et les garde en otage tout en prévoyant de faire un banquet somptueux en leur honneur. Thorgal a réussi à s’évader avec Mehdi tandis que Aaricia, affectée au nettoyage, se lie avec une jeune princesse. Les ambassadeurs du calife font découvrir une nouvelle friandise selon eux à Harald. Thorgal est à nouveau fait prisonnier et enchainé. La copine de Mehdi, Enyd, fait un sort à son tortionnaire, Viskon, puis le libère avec Thorgal. Harald tombe malade et Thorgal se retrouve une fois de plus au cachot avec un destin peu réjouissant. Mais Thorgal finira par se trouver des points communs avec le fils de Harald.

On tourne un peu en rond au début, histoire que l’intrigue se mette en place pour enfin accélérer avec un duel homérique. De l’action mais en vrac qui laisse la porte ouverte à une suite bien sûr. La Jeunesse continue. Toujours le très efficace dessin de Roman Surzhenko.

Les Mondes de Thorgal, La jeunesse, Tome 8, Les deux bâtards, Le Lombard, 12, 45 €

Les deux bâtards