Groom 3 et un bilan de l’année 2016 pas très joyeux

C’est devenu, mine de rien, un rendez-vous la sortie d’un nouveau numéro de Groom. Pas tous les jours qu’une revue, BD ou autre, fait dans le commentaire intelligent et objectif. Après un numéro en septembre qui concernait le web et les réseaux sociaux, Groom revient le 5 janvier avec un numéro qui va passer au crible les faits et méfaits de 2016. Et il y a du lourd, comme on dit, tout au long d’une année qui n’a pas fait dans le long fleuve tranquille.

Groom 3

Que faut-il sauver de 2016 ? Tout est bon à jeter ? Groom répond aux angoisses métaphysiques et existentielles de son lectorat. De la jungle de Calais au Brexit de ces Anglais perturbateurs, de Hollande qui joue l’arlésienne et des présidentielles dont les cartes sont redistribuées, les Yankees qui se la jouent réacs façon on met le Docteur Folamour à la Maison Blanche. Des dossiers, des envoyés très spéciaux en binôme avec reporters et dessinateurs ou Marzena qui défile à Varsovie pour défendre en Pologne les droits de la femme, on a de quoi réfléchir en se distrayant aussi avec Collin, Spiessert, de Pins, Fabrice Erre, Bouzard, Velhmann, Alfred. Groom est disponible en kiosques à partir du 5 janvier

Groom 3, 100 pages, 6,90 €

2016 côté complotistes
F. Erre ®