Apollo, on a marché sur la Lune

Tout s’est joué à peu de choses, à un accident qui tue trois cosmonautes en janvier 1967 dans le vaisseau Apollo Un mais qui ne va pas remettre en cause la course à la Lune. Apollo va amener au total 24 hommes vers la Lune dont 12 d’entre eux marcheront sur son sol. Dans Apollo de Matt Fitch, Chris Baker et Mike Collins, on revit l’épopée de ces hommes qui vont aller là où rêve d’aller depuis sa création l’humanité, les étoiles avec une première étape sur le plus proche satellite naturel de la Terre, la Lune. Le 20 juillet 1969, deux ans après le drame de 1967, le monde entier vit en direct le premier pas d’Armstrong au bas du LEM. Un défi relevé et jamais égalé que l’album permet de percevoir sous toutes ses facettes.

Apollo Le feu à bord, la mort de trois hommes qui en fait répétait au sol la mission, ils vont accompagner Aldrin, Amstrong et Collins pour ce long voyage en 1969 avec escale lunaire et retour sur Terre. Tout se passe bien à bord. Les familles sont dans l’angoisse car rien ni personne n’a l’expérience vécue d’un tel défi. Un saut vers l’inconnu pendant que Nixon, président en titre se prépare à saluer l’exploit d’un Amérique conquérante. Il se souvient que c’est son rival, assassiné à Dallas, John Kennedy qui a lancé la conquête spatiale US. A bord on filme, on transmet des images inconnues et les pilotes se souviennent de leurs débuts, en Corée, ou pas accepté initialement dans le programme. On se bat au Vietnam et les trois hommes se parlent, échangent. Qui sera le premier sur la Lune ? Le LEM, le module lunaire surnommé Eagle se détache d’Apollo 11 avec Buzz Aldrin, un colonel de l’Armée de l’Air, et Neil Armstrong, ancien pilote de l’US Navy qui s’est battu pendant la guerre de Corée. Direction la Mer de la Tranquillité et une fausse alerte. A bord d’Apollo 11, Michael Collins, le troisième homme est resté seul.

Des hommes sur la Lune

Une vision à la Méliès, l’esprit de l’Amérique est avec le trio et sur Terre on a les yeux, depuis des heures, rivés sur les petits écrans en noir et blanc. Une longue nuit en France, inoubliable. L’humanité est sur la Lune. Et va s’y arrêter mais jusqu’à quand ? Le roman graphique des trois auteurs, Matt Fitch, Chris Baker et Mike Collins disent la vérité, réfutent rumeurs et légendes. Apollo, avec ses 160 pages, revient sur un des moments les plus forts de notre histoire.

Apollo, Des hommes sur la Lune, Dunod Éditions, 18,90 €