La Grande Guerre de Charlie T6, les taupes de la bataille d’Ypres

Pat Mills est la référence britannique en matière de récit sur la première guerre mondiale. Avec le tome 6 de La Grande Guerre de Charlie (Delirium) on atteint l’un des paroxysmes du conflit en mai 1917 à Ypres. Pat Mills et Joe Colquhoun au dessin replongent leurs héros, Charlie, et ses copains, dans la boue et la peur des unités qui vont creuser des sapes sous les lignes allemandes. Du réalisme grand cru toujours empreint certes de violence mais aussi de beaucoup d’humanité.

La Grande Guerre de Charlie Tome 6

Charlie remonte au front mais cette fois c’est sous terre qu’il va se retrouver à creuser des mines, des sapes sous les tranchées allemandes. On les bourre d’explosifs et on fait sauter le tout. Un travail sans pitié où la mort rode. Éboulements, explosions, contre-mines ennemies, Charlie est toujours sous les ordres du stupide et malfaisant capitaine Snell pour qui la vie de ses hommes ne compte pas. Charlie va être coincé dans un tunnel envahi d’eau. Charlie et d’autres vont vouloir la mort de Snell. Quand Charlie revient à l’arrière il retrouve le sergent, le vieux Bill, qui a récupéré ses galons. Ce sera ensuite l’assaut en première ligne sous le feu des mitrailleuses. Malgré son expérience des combats Charlie repart en camp d’instruction sous la houlette de sous-officiers tyranniques. Des soldats sont condamnés à mort. Charlie fera partie d’un peloton d’exécution. Les mutineries de 1917 vont bientôt avoir lieu tandis que le frère de Charlie, Doug, a été muté à sa demande comme mitrailleur dans l’aviation.

On est submergé par l’authenticité des récits de Pat Mills et par la précision très documentée du dessin. Rien ne cloche comme d’habitude dans ce sixième tome de La Grande Guerre de Charlie. Cette guerre souterraine a bien existé. Lors de la première bataille de la Somme en juillet 1917 les Anglais ont fait sauter ces mines et labouré les lignes ennemies d’obus avant de lancer leur offensive. Inutilement et les soldats britanniques se firent tuer par milliers. Pat Mills témoigne une fois encore avec cette Grande Guerre qui est un récit historique pointilleux tout en étant aussi un plaidoyer contre l’horreur de la guerre.

La Grande Guerre de Charlie, T6 De Messines à Passchendaele, Delirium, 22 €

Pat Mills
Pat Mills génial scénariste de Charley’s war  au festival d’Aix-en-Provence. (JLT ®)