La Marque Jacobs, tout (et en BD) sur le père de Blake et Mortimer

La Marque Jacobs
Rodolphe et Alloing ont raconté en bulles la vie du père de Blake et Mortimer

Un hasard sûrement ! A la veille de la sortie du dernier Blake et Mortimer, Le Serment des Cinq Lords de Sente et Juillard, voila une vie en images et en bulles du fondateur historique de la série, le génial Egdar Pierre Jacobs. Né en 1904 Jacobs aura une vie finalement assez curieuse, passant du statut d’élève médiocre mais doué pour le dessin à figurant d’opéra (il en était fou) puis à celui de chanteur reconnu. Ce sera finalement le hasard de ses amitiés qui en fera le Jacobs de Blake et Mortimer.

La guerre jouera aussi un rôle certain dans son destin. Sa vie privée, Hergé qui n’aimait pas qu’on marche sur ses plate-bandes, ses succès de la Marque Jaune à L’Espadon, Sato, et une fin solitaire après avoir accompagné à leur dernières demeures ses meilleurs amis, Jacobs a eu un destin en dents de scie et aurait sûrement mérité une plus grande reconnaissance de son vivant.

L’album de Rodolphe et  Louis Alloing au dessin est tout à fait utile. On y apprend beaucoup en lisant cette BD sur la vie de l’un de ses maîtres. Le trait est clair, à la Jacobs mais Alloing l’a voulu ainsi et c’est bien. La biographie bien trempée, juste. On peut faire confiance à Rodolphe. A lire comme une aventure incomparable, avec ses joie, ses peines et ses coups tordus. Jacobs était un vrai gentil.

La Marque Jacobs, une vie en BD, Delcourt, 16,95 €