Rencontre : Alberto Varanda, de La Mort Vivante à la tendresse de Petit Pierrot

Alberto Varanda, invité à la Comédie du Livre par Planètes Interdites, sera l’un des acteurs majeurs des Univers de Wul, ces adaptations en BD d’un maître de la SF française. Il dessinera La Mort Vivante. Une exposition ouverte encore pendant quinze jours à Montpellier sur l’Esplanade est consacrée à Wul par Comix Buro et Attakus avec la participation de la mairie. A cette occasion Alberto Varanda s’est confié à Ligne Claire.

« Quand Olivier Vatine m’a proposé de participer à ce projet j’ai pensé que le roman La Mort Vivante me correspondait le plus. L’histoire est moins science-fiction, plus gothique, plus horrifique ». Un bref retour sur le roman qu’ Olivier Vatine scénarisera : « On est entre Mars et Vénus. La Terre a été ravagée par des pluies acides ce qui montre aussi que Wul était très en avance sur la description des risques écologiques. Les humains habitent sur d’autres planètes mais envoient des missions sur Terre pour récupérer des livres scientifiques ». Encore le côté précurseur de Wul qui pressentait que l’informatique, qu’il ne connaîtra pas vraiment, ne pourrait pas remplacer totalement le papier, ne serait pas la solution sans risque.

Sur cette base Wul va greffer une manipulation génétique qui finira par engendrer une entité monstrueuse et sauvage. « Le tout se passe dans un château avec un décor un peu à la Dracula dans lequel je me suis senti très à l’aise pour mes travaux préparatoires que j’ai  commencé dans les ateliers de Comix Buro à Montpellier. Vous avez pu voir deux sculptures des personnages principaux et des dessins exposés salle Bagouet », poursuit Varanda. Varanda, peintre, sculpteur, dessinateur, un talent rare et d’une force évocatrice à savourer.

Clonage, dérapage, se défendre face à la créature, Varanda a eu besoin de travailler et continue à peaufiner l’univers graphique qui doit coller à une telle adaptation. « J’ai trouvé de la documentation début XXe, un peu à la Jules Verne. Olivier Vatine a tracé les grandes lignes du scénario et on beaucoup échangé sur cet univers graphique justement. On devait trouver une  ambiance ». Et Varanda d’ajouter :  » Je sais le style à utiliser. Le noir aura la part belle, à la Gustave Doré et on sera sur un one-shot de 56 pages je crois. Olivier commence à rédiger le scénario. La sortie pourrait être fin 2014″.

Dédicace Alberto Varanda
Petit Pierrot, un trait léger et tendre par Varanda.

Mais Varanda, ce n’est pas que La Mort Vivante (attendue avec impatience au vu de ses dessins). C’est aussi la suite d’Élixirs avec Arleston chez Soleil et le tome 1 de Petit Pierrot dont il signe chez Soleil dessin et scénario. Un petit garçon poète, Pierrot qui a un copain escargot. Comment devenir immortel ? Être aimé de gens qui ne cessent de penser à lui. Pierrot est aussi un petit garçon farceur, drôle et tendre avec un petit côté de Cyrano face à la Lune. Une grande tendresse naturelle chez Varanda que Petit Pierrot lui permet de montrer avec pudeur et délicatesse. Un livre pour tous qui apporte une belle bouffée d’oxygène. Avant La Mort Vivante, autre registre, bien sûr.

Texte et photos JL TRUC ®

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: